» » La maison Charaix, haute qualité artisanale arrive chez Darenzo Épicerie Fine dans les Yvelines !
Exporter en pdf  Exporter en pdf


La maison Charaix, haute qualité artisanale arrive chez Darenzo Epicerie Fine dans les Yvelines.

 

L’implantation de la pâtisserie à Joyeuse en Ardèche au cœur des Cévennes nous donne accès aux produits naturels les plus rares.

 

Les miels :

 

La qualité de nos miels repose d’abord sur des zones de récolte exclusivement autour de Joyeuse en Ardèche. Ces zones, le plus souvent très escarpées et sauvages, présentent une biodiversité exceptionnelle et une absence totale de pollution gage du bien être des abeilles et de la pureté du miel.

 

Les Miels de Joyeuse c’est aussi un projet de long terme mené en collaboration avec des apiculteurs indépendants gérant des exploitations de petite taille. Nous partageons avec eux la passion des abeilles et du miel, leurs pratiques sont respectueuses de l’abeille et son environnement et garantissent une rare qualité de miel.

 

En toute transparence, chaque pot des miels de Joyeuse porte le nom de l’apiculteur récoltant.

 

 

Les Macarons :

 

La Maison Charaix perpétue la tradition du "vrai macaron" : rond, à base d'amandes.

 

Les ingrédients que nous utilisons sont simples, nous les affichons en toute transparence : amandes, noisettes, blanc d'oeufs, sucre, farine. Rien de plus, ni conservateur, ni colorant.

 

C'est ensuite notre secret de fabrication qui opère pour donner le craquant au Macaron tout en conservant sa douceur et son arôme d'amande juste caramélisée. Ce secret, notre Maître macaronier en est dépositaire, il opère fournée après fournée les mêmes gestes que ceux de ses prédécesseurs. Les Macarons de Joyeuse sont croquants et peuvent donc se conserver plusieurs mois dans un endroit sec.

 

Les Macarons de Joyeuse sont une invitation à remonter le temps jusqu'aux origines du macaron.

 

 

Le 24 septembre 1581, le duc Anne de Joyeuse, mignon du roi Henri III, épouse en justes noces Marguerite de Lorraine, belle-sœur du roi.

S’ensuivent quinze jours de réjouissances grandioses organisées par Catherine de Médicis à l’occasion desquelles est présentée une nouvelle gourmandise à base d’amandes pilées venue d’Italie, les maccarone. Séduit, le duc introduit en son duché de Joyeuse ces « macarons », dont le goût et la tradition se sont transmis jusqu’à nos jours.